© Henri Pornon

Figures géométriques que forment entre eux des ensembles de sites sacrés

 

Jusqu’ici, j'ai abordé, soit des lieux naturels sacralisés par l’homme, soit des constructions reproduisant des symboles, à l’issue d’un effort de conception de l’homme religieux, soit des itinéraires de pèlerinage qui associent plusieurs sites entre eux, autrement dit, des géographies sacrées du fait de l’homme. Le seul doute sur une intention humaine concerne les étonnantes roues zodiacales identifiées par Jean Richer et qui seront présentées ultérieurement. 

 

Je vais maintenant évoquer des situations plus surprenantes de figures géométriques qui associent plusieurs sites, et dont il n’est pas avéré que l’homme soit le concepteur. Nous allons en particulier nous intéresser à 3 groupes de figures dont je vais présenter et commenter des exemples dans les chapitres suivants :

 

Pour certaines de ces figures, je n'ai fait que compiler et contrôler la cohérence géométrique de figures découvertes par d’autres chercheurs (la plupart des alignements et des constellations). J'ai en revanche identifié d’autres figures à partir d’investigations sur un certain nombre de sites que je vais présenter (les figures géométriques symboliques).

 

Ceux que les aspects techniques concernant la localisation géographique, les systèmes de projection ou la méthodologie de nos investigations intéressent pourront se reporter au menu "Méthodes" qui détaille ces aspects.