© Henri Pornon

Les figures géométriques identifiées sur Paris

Les figures identifiées sur Paris (cartographie Open Street Map)

Paris est à l’origine de mes investigations. En effet, après avoir lu l’ouvrage de Chris Hardy ("Réseaux énergétiques et conscience collective : mégalithes, cathédrales, lignes telluriques") et géolocalisé les figures qu’elle mettait en évidence, j’étais un peu déçu de voir qu’une partie non négligeable des points ne correspondaient à rien : j’ai donc entrepris une géolocalisation la plus systématique possible des lieux de culte parisiens à partir d’Open Street Map, ai effectué une visite quasi systématique de ces lieux, ce qui m’a conduit à procéder à un certain nombre d’ajout et de suppression de sites, puis ai repris le travail d’identification de figures, qui a été fructueux bien au-delà de ce que j’espérais.

 

Rappelons que Paris se développe dès l’époque romaine, sous le nom de Lutèce, puis, après qu’elle soit devenue Paris en 310, Clovis en fait la capitale de la France en 508. La ville va ensuite se développer et constituer un pôle de civilisation, et accueillir, après la période romaine et la période exclusivement chrétienne, tous les cultes, comme la plupart des grandes villes.

 

Territoire étudié

Paris et communes de la petite couronne

Superficie

290 km2, dont une surface de 93 km2 centrée sur Paris contient toutes les figures plus ou moins concentriques

Sources

Open Street Map + divers plans de Paris + visites sur le terrain en 2018 et 2019

Nombre de points géolocalisés

649, dont 500 sont dans la surface de 93 km2 contenant les figures

Système de projection d’affichage

IGN Lambert 93

Type de points

Majoritairement des églises et des temples protestants, mais également quelques mosquées, synagogues et autres lieux de culte

Figures remarquables identifiées

14 sceaux de Salomon plus ou moins concentriques :

·         cinq sur l’église Saint-Nicolas du Chardonnet, dont 4 forment deux étoiles à 12 branches concentriques : à signaler que sur les 30 points formant les sommets des diverses étoiles, un seul ne correspond pas à une église, mais nous avons malgré tout créé un triangle équilatéral qui permet de compléter une des deux étoiles à 12 branches

·         quatre sur la Chapelle de la Sorbonne, dont un des points est à l’axe de la place de la Nation,

·         deux sont centrés sur Notre-Dame de Paris, et l’un des 12 points est situé dans le Palais de la Légion d’Honneur,

·         un centré sur une synagogue du quartier latin,

·         un centré sur l’église orthodoxe roumaine

·         et un sur la Sainte-Chapelle.

Nous avons également pu mettre à jour un curieux maillage de Paris, basé sur douze triangles équilatéraux de tailles quasiment identiques.